Cobrand – Nouvelle – Regionale

La colline du Parlement en pleine transformation

Par le 2 mars, 2014

 La colline du Parlement en pleine transformation

Jamais depuis la construction des édifices du Parlement, au 19e siècle, un projet d’une telle envergure n’a été entrepris. La colline du Parlement est devenue au cours des derniers mois l’un des plus grands chantiers du pays.

Un texte de Marc Godbout  

C’est toute l’infrastructure et les bâtiments patrimoniaux surplombant la rivière des Outaouais qui doivent être restaurés.

Avant même le commencement des plus importants travaux (comme ceux de l’édifice du Parlement), au moins 2,6 milliards de dollars auront été dépensés pour cette transformation en profondeur.

Le ministère des Travaux publics insiste pour dire que les nombreux travaux menés jusqu’ici sur la colline ont respecté à la fois les budgets et les échéanciers fixés. Il refuse toutefois de s’avancer sur l’ensemble des coûts du projet qui ne sera pas complété avant au moins 2028.

Dans une entrevue à Radio-Canada, la sous-ministre adjointe responsable des travaux à la Cité parlementaire, Nancy Chahwan, a expliqué qu’il était prématuré d’établir les coûts à long terme du projet.

« Pour l’édifice du Centre, il serait prématuré pour moi de vous avancer n’importe quel chiffre, ce serait de la spéculation étant donné que nous sommes encore au premier pas de la planification », a indiqué Mme Chahwan.

Un gigantesque projet

La Cité parlementaire du Canada est formée de trois importants édifices néogothiques : celui du Centre avec sa Tour de la Paix, où siègent les députés et les sénateurs, et ceux de l’Est et de l’Ouest qui abritent des locaux pour les parlementaires.

Construits à partir de 1859, ils sont tous dans un état de détérioration avancé et les derniers mois ont donné lieu à une multiplication des travaux au point où la colline du Parlement est devenue l’un des plus grands chantiers au Canada.

Cette situation va forcer la fermeture complète de l’édifice du Centre pendant plusieurs années. D’ailleurs, les travaux majeurs qui sont en cours dans l’édifice de l’Ouest prévoient l’aménagement d’une Chambre des communes temporaire.

La Chambre du Sénat et ses fonctions seront déménagées au Centre de conférences du gouvernement.

Si le caractère patrimonial du site rend la tâche particulièrement délicate, la présence de matières dangereuses comme l’amiante et la nécessité de mettre à niveau la résistance des structures aux séismes ajoutent à la complexité des travaux, a expliqué la sous-ministre adjointe.

« Avant même de reconstruire nous devons solidifier pour déconstruire. Et en déconstruisant de façon écologique, de façon prudente, nous avons des surprises. Lorsqu’on pense qu’on va déplacer un mur, on se rend compte qu’il y a d’autres constructions en arrière », a-t-elle illustrée.

Partagez cet article

Poursuivez votre lecture sur ces thèmes

Réagissez à cet article

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>