Cobrand – Nouvelle – Regionale

Péage sur le futur pont Champlain : qu’en pensent les libéraux?

Par le 9 février, 2014

 Péage sur le futur pont Champlain : quen pensent les libéraux?

Alors que le Nouveau Parti démocratique, le gouvernement du Québec et les élus de la région de Montréal se sont déjà positionnés contre l’idée d’un péage sur le futur pont vers la Rive-Sud, le Parti libéral du Canada refuse toujours de se prononcer sur la question, une indécision que les politologues s’expliquent mal.

S’il n’hésite pas à critiquer l’attitude d’Ottawa dans le dossier, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, dit vouloir attendre de consulter les plans afin d’évaluer si le péage est justifié ou non. « On aimerait voir le rapport de Price Waterhouse pour connaître les dépenses », indique le député libéral Marc Garneau.

Pour le journaliste Alec Castonguay, chef du bureau politique au magazine L’actualité, Justin Trudeau devrait déjà être en mesure de prendre position. « S’il est d’accord, qu’est-ce qu’il propose? Sinon, qu’est-ce qu’il propose pour faire fléchir le gouvernement conservateur? » se questionne-t-il.

« D’un point de vue politique, ce n’est pas très payant [...] Les électeurs québécois s’attendent à des réponses », abonde le vice-président de la firme de sondages CROP, Youri Rivest.

Les libéraux seront réunis en congrès à Montréal du 20 au 23 février, ce qui pourrait constituer une occasion en or d’aborder le sujet. Or, le péage sur le futur pont Champlain n’est pas à l’ordre du jour dans le cahier des résolutions, comme a pu le constater Radio-Canada.

Quels électeurs sacrifier?

L’hésitation des libéraux à se prononcer pourrait être liée à une volonté de ne pas déplaire à certains électeurs. En prenant position pour le péage, ils pourraient s’aliéner les électeurs de Montréal et des environs. En se disant contre, ils pourraient essuyer les critiques du reste du pays.

Des voix s’élèvent toutefois pour que Justin Trudeau affiche enfin ses couleurs, notamment chez des libéraux de longue date, mais qui ne sont plus liés par la ligne de parti. « Je vais souhaiter qu’ils réfléchissent à la situation rapidement et qu’ils se rallient à la majorité de la population », dit la sénatrice libérale maintenant indépendante Céline Hervieux-Payette.

Pour le maire de Montréal et ancien député libéral Denis Coderre, M. Trudeau devrait se prononcer afin que la question devienne un enjeu électoral.

Le gouvernement fédéral a promis que la construction du nouveau pont sur le fleuve Saint-Laurent serait terminée d’ici 2018. Les critiques ne semblent pas faire fléchir les conservateurs, pour qui le péage est une condition sine qua non au financement du futur lien vers la Rive-Sud de Montréal. Le pont Champlain est le plus achalandé du pays.

D’après le reportage de Louis-Philippe Ouimet

Partagez cet article

Poursuivez votre lecture sur ces thèmes

Réagissez à cet article

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>