Cobrand – Nouvelle – monde

Déraillement en Espagne : le conducteur accusé d’« homicide par imprudence »

Par le 27 juillet, 2013

 Déraillement en Espagne : le conducteur accusé d« homicide par imprudence »

Le conducteur du train dont le déraillement mercredi à Saint-Jacques-de-Compostelle a fait 78 morts, est accusé d'« homicide par imprudence », a annoncé samedi le ministre espagnol de l'Intérieur.

Francisco José Garzon Amo, âgé de 52 ans, était en garde à vue depuis jeudi soir.

« Depuis jeudi à 19 h 40, il est juridiquement arrêté pour des faits présumés d'homicide par imprudence », a déclaré Jorge Fernandez Diaz lors d'une conférence de presse.

« Il existe des indices raisonnables permettant de considérer qu'il peut avoir une éventuelle responsabilité dans ce qui s'est passé, ce que devront de toute façon déterminer le juge et l'enquête », avait estimé le ministre plus tôt dans la journée, devant les journalistes sur les lieux de l'accident.

Francisco José Garzon Amo est soupçonné d'avoir abordé à une vitesse excessive le virage prononcé à l'entrée de Saint-Jacques-de-Compostelle, provoquant le déraillement du train. Il a été conduit samedi au commissariat après être sorti de l'hôpital où il avait été admis pour blessures légères, et se présenterait devant un juge d'ici dimanche soir. Il avait refusé de répondre vendredi aux questions des policiers, sur son lit d'hôpital.

Lors de l'accident de mercredi, les huit voitures du train transportant 218 passagers allaient beaucoup trop vite dans une courbe, et se sont violemment renversées, certaines frappant un mur. Du carburant diesel a déclenché un incendie dans certains wagons.

Des enquêteurs examinent les boîtes noires du train, mais n'ont pas révélé la vitesse à laquelle celui-ci circulait au moment du déraillement.

Dans une entrevue avec l'Associated Press, un passager américain blessé dans l'accident a déclaré avoir vu un écran de télévision dans le train indiquant qu'il roulait à 194 kilomètres/heure quelques secondes avant le déraillement. La limite de vitesse à cet endroit est de 80 kilomètres/heure.

Le gestionnaire du réseau ferroviaire Adif a assuré que le chauffeur avait reçu des alertes sur la voie l'incitant à ralentir, tandis que le président de la Renfe, la compagnie de chemins de fer espagnole qui l'emploie depuis 30 ans, a insisté sur la parfaite connaissance qu'il avait de la ligne.

Partagez cet article

Poursuivez votre lecture sur ces thèmes

Réagissez à cet article

3 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>