Cobrand – Nouvelles – General

En ce moment

Le «moins pire maire» de Montréal

Par le 28 octobre, 2013

Est-ce vraiment tout ce qu’il nous reste comme choix pour Montréal ?

En ligne depuis quelques semaines, un site invite les internautes, en particulier les jeunes, à choisir le « moins pire » candidat à la mairie de Montréal. Créé par l’agence de publicité Les Évadés, en collaboration avec deux autres boîtes (Edelman et Ressac), moinspiremaire.com mélange information, humour, satire et cynisme. L’objectif : se servir du rire pour encourager les jeunes à aller voter.

Sur le site, on invite les lecteurs à collaborer en répondant aux différentes questions relatives aux quatre principaux candidats à la mairie de Montréal que sont Richard Bergeron, Denis Coderre, Marcel Côté et Mélanie Joly.

 Le «moins pire maire» de Montréal

Le site moinspiremaire.com souhaite encourager les jeunes à voter à Montréal. (Source : moinspiremaire.com)

En entrevue avec le journal Métro, le directeur général de Les Évadés, Hans Laroche, explique sa démarche.

« On voulait avoir une approche ludique et un peu à contresens des nouvelles électorales. La clientèle visée est de 18 à 24 ans. On sait par expérience que l’humour est une bonne façon d’attirer les jeunes. Quand on visite le site, on voit qu’il y a quand même du sérieux. L’usager peut en apprendre plus sur les plateformes électorales des candidats. Tout ça est fait de façon à ce qu’on puisse s’amuser en le faisant. »

Le coup de sonde virtuel est divisé en cinq grandes catégories qui comportent chacune plusieurs sous-questions. Les résultats affichés sont plutôt intéressants.

Le moins pire de tous : Richard Bergeron (36%), Mélanie Joly (31%), Denis Coderre (17%)

Le moins pire look : Mélanie Joly (41%), Richard Bergeron (31%), Marcel Côté (15%), Denis Coderre (12%)

Le moins pire crédible : Richard Bergeron (32%), Denis Coderre (27%), Mélanie Joly (25%), Marcel Côté (15%)

Le moins pire charismatique : Mélanie Joly (40%), Richard Bergeron (29%), Marcel Côté (16%), Denis Coderre (15%)

Les moins pires idées : Richard Bergeron (42%), Mélanie Joly (24%), Denis Coderre (19%), Marcel Côté (15%)

Sauf une exception, Richard Bergeron et Mélanie Joly remportent la palme auprès des répondants. Et largement. Les deux autres candidats, Denis Coderre et Marcel Côté, font d’ailleurs piètre figure et se retrouvent largués loin derrière le duo de tête.

Je conviens avec vous du caractère ludique de la formulation des questions et de l’absence totale de validité scientifique de ces résultats. Reste que la tendance est claire et nette : Bergeron et Joly séduisent et convainquent, ils sont perçus comme les candidats ayant le plus à apporter à la métropole qu’est Montréal. Denis Coderre ressort de son côté plutôt amoché de l’exercice.

Tout ça n’aura probablement aucune incidence sur le résultat du vote le 3 novembre prochain. Mais je trouve l’exercice novateur, intelligent et audacieux. Je salue l’effort pour rejoindre la jeunesse et j’encourage tous ces jeunes électeurs à profiter de ce droit précieux qu’est celui de voter. Trop de gens sur cette planète ne peuvent malheureusement pas en dire autant.

Et vous chers lecteurs, que pensez-vous des résultats de ce sondage humoristique sur l’élection à la mairie de Montréal ? Est-ce un reflet fidèle de vos impressions en tant qu’électeur ?

Suivez-moi et commentez sur Facebook ou Twitter

Partagez cet article

Réagissez à cet article

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>