Jasmin Roy, candidat du Parti libéral du Québec ?

Par le 23 octobre, 2013

Le Parti libéral du Québec, qui se prépare à de possibles élections en décembre, tient à évincer Léo Bureau-Blouin. Et qui pressent-on pour montrer la sortie à ce blanc bec ? Jasmin Roy…

Le principal intéressé nie énergiquement  l’information parue ce matin dans un grand quotidien montréalais. Même si ce même quotidien stipulait que plusieurs sources libérales soient déjà prêtes à combattre «main dans la main avec Jasmin» (j’ai déjà trouvé son slogan).

 Jasmin Roy, candidat du Parti libéral du Québec ?

(Photo : fondationjasminroy.com)

Que ce soit Jasmin Roy ou un retour de Sébastien Dhavernas dans l’arène, cela m’est égal. Toutefois, je me pose une petite question : il manque à ce point de libéraux de coeur dans Laval-des-Rapides pour se tourner vers un candidat-vedette ? Comme il manquait tant de péquistes de coeur pour considérer Léo comme leur seul et unique espoir ?

C’est ce qui m’énerve dans la politique : la «grande séduction» avec un candidat «tendance», qui projette une image plus jeune, une image plus cool, une image plus forte, une image…

Une image, pourtant, ça ne parle pas, ça ne pense pas. C’est une image. Ça ne fait que flasher, qu’inspirer, nous faire succomber à la tentation d’essayer quelque chose de neuf, d’acheter.

Jasmin Roy n’est pas qu’une simple image, c’est un porte-parole plus que crédible en matière d’intimidation. N’importe quel parti le sait.

Et si Jasmin Roy avait le pif et la grandeur de Charles de Gaulle ? Le tour de taille de Churchill ? Les goûts vestimentaires de Maurice Duplessis ? Serait-il encore attrayant pour un parti politique ?

Mais plus que tout, on tasse sans doute des gens qui veulent faire de la politique dans leur circonscription pour des gens qui vont déclarer dans le journal de quartier que «je ne suis pas du coin, mais j’ai fait une tournée des commerces la semaine dernière et je suis bien emballé parce que j’ai vu».

Ça et «je suis heureux de jouer pour Montréal, mon objectif c’est la coupe», c’est du pareil au même.

Et vous, cher lecteur qui riez (peut-être?) de mes blagues ? Pensez-vous faire le saut en politique ? Bravo. Vous vivez dans une circonscription acquise au PLQ, au PQ ou même à la CAQ (un gars s’essaye) ? Cela doit être frustrant, n’est-ce pas, de se faire doubler par un candidat-vedette ? Trouvez-vous que parti politique et équipe de la NHL, c’est du pareil au même ? Que ce qui compte, c’est juste de gagner ? En tout cas, vous avez mon vote ! Mais ça ne risque pas d’arriver, puisque je vis dans la circonscription de Saint-Laurent, acquise aux libéraux, peu importe leur candidat : Jean-Marc Fournier, vous ou une borne fontaine…

Suivez-moi sur Facebook, Twitter et Google +

 

Partagez cet article

Réagissez à cet article

3 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>