Cobrand – Nouvelles – General

Le déclin du sentiment souverainiste selon les conservateurs…

Par le 28 juillet, 2014

Le Parti conservateur a fait paraître un message sur son compte Facebook, qui va comme suit : « Mes amis, nous devrions être fiers, en tant que parti, du déclin progressif du sentiment souverainiste au Québec sous la gestion de notre gouvernement, un gouvernement qui honore les principes de Cartier. »

 Le déclin du sentiment souverainiste selon les conservateurs...

Image : Page Facebook du Parti conservateur du Canada

Le déclin progressif du sentiment souverainiste? Mon petit doigt me dit que cette lecture de la réalité se base seulement et simplement sur le fait que le Parti Québécois a été battu aux dernières élections et qu’il avait été élu minoritaire durant les précédentes… Dans cette optique, si les résultats électoraux du PQ sont le barème ultime du sentiment souverainiste, bien entendu, il y a un déclin. Mais c’est bien mal connaître la politique québécoise que de réduire la souveraineté au PQ.

Souveraineté stable à long terme, attachement au Canada qui bat de l’aile

Parce que sinon, si on fait le tour des sondages depuis 2006, l’élection d’un premier gouvernement minoritaire conservateur (qui a été suivi d’un autre minoritaire et de celui-ci, majoritaire), l’appui à la souveraineté tourne toujours, bon an mal an, autour de 40%. S’il y a eu un changement notable depuis le début de leur règne, c’est surtout à propos du sentiment canadien, qui bat de l’aile au Québec.

En effet, comme je l’indiquais dans mon billet du 1er juillet dernier :

selon une récente étude, le « niveau de profond attachement au Canada dans la province de Québec a chuté au cours de la dernière décennie, passant de 50 % en 2003 à 34 % en 2012. » Alors qu’aucun « changement comparable ne s’est produit à l’extérieur du Québec ». On y explique que les causes de ce détachement sont les tendances des politiques du gouvernement fédéral, sous l’égide des conservateurs.

Optimisme préélectoral

Donc, le Parti conservateur prend ses rêves pour des réalités et est dans le déni. Solide. Et il faudrait lui rappeler que ses résultats au Québec sont pour le moins médiocres. Mais bon, on sait tous que les apparences sont souvent ce qu’il y a de plus important en politique. Donner l’impression qu’on a fait quelque chose de bon même si c’est loin d’être vrai sert surtout à fouetter les troupes.

Faut-il rappeler que le Parti conservateur entame sa quatrième année au pouvoir et qu’il se prépare déjà pour les prochaines élections?

Principes de Cartier

Pour ce qui est des « principes de Cartier », je n’arrivais pas à comprendre à quoi cela faisait référence. Finalement, j’ai eu ma réponse dans un article de La Presse du 9 juillet dernier :

Le premier ministre a d’abord souligné que 2014 marque le 200e anniversaire de naissance de George-Étienne Cartier, un conservateur du Québec et allié de John A. Macdonald. Il a ajouté que son gouvernement met en oeuvre les principes de Cartier et que cela s’avère profitable sur le front de l’unité nationale.

L’article n’explique pas ces principes, la lecture de la fiche Wikipédia de George-Étienne Cartier non plus et l’impossibilité de trouver d’autres informations par mes recherches sur ce sujet a eu raison de ma patience.

Avec les conservateurs, de toute façon, nous ne sommes pas à un mystère près…

*******

Pensez-vous que Stephen Harper a raison de croire que « l’appui à la souveraineté du Québec a baissé graduellement et continuellement » depuis qu’il est au pouvoir?

 

 

Suivez-moi sur Facebook et Twitter

Partagez cet article

Réagissez à cet article

8 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>