Cobrand – Nouvelles – General

Ceci est mon corps, ceci est mon sang…

Par le 31 mars, 2013

Pâques, c’est plein d’affaires!  Pour certains, c’est l’occasion de recevoir la bénédiction paternelle et de recueillir l’eau de Pâques, pour d’autres, c’est un congé qui nous donne  l’occasion de faire un grand ménage et le plein d’énergie  alors que pour beaucoup de familles, on commence la journée avec une traditionnelle chasse aux oeufs en chocolat. Pour ma part,  souvenirs et réflexions se mélangent depuis ce matin…

 

Mon congé pascal a commencé en allant saluer pour une dernière fois  le conjoint d’une collègue décédé d’une embolie pulmonaire alors qu’il était 15e sur une liste d’attente pour recevoir une greffe.  Homme bon, père de famille et conjoint apprécié, il est parti trop tôt. Comme Julie Tétreault il y a quelques semaines, qui perdait elle aussi son combat contre la fibrose kystique  à défaut d’avoir reçu une greffe pulmonaire.

Puis il y a cet oncle Michel, greffé du rein il y a presque 7 ans, qui a retrouvé une qualité de vie tout ce qu’il y a de plus normal et même cette copinaute pleine de vie que j’admire,  qui offrait il y a quelques jours son rein  pour un ami dont  ma collègue, Nathaly Dufour, nous partageait une partie de son histoire dans son billet J’aime ton organe, Anne!, et toutes les autres personnes de mon entourage qui ont déjà reçu des transfusions de sang lors d’interventions chirurgicales…

 Ceci est mon corps, ceci est mon sang...

REUTERS/Brian Snyder 2013

Et toutes mes références de petite fille qui rêvait de devenir religieuse (un peu comme mon collègue Patrice Saucier)  pour servir ce petit Jésus et qui connaissait par coeur le déroulement  de la messe, dont résonnent encore certaines phrases:  « Prenez, et mangez-en tous : ceci est mon corps livré pour vous. Prenez, et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela, en mémoire de moi. »

Et si, le don de soi, c’était justement ça, offrir notre sang, offrir notre corps, à notre tour, à ceux qui en ont besoin.  Ici et maintenant (temps, sang, organe, moelle osseuse).  Et demain, quand nous ne serons plus (tissus, yeux, organes, etc…)?  Une façon de faire un pied de nez à cette vie qu’on trouve parfois injuste, emportant de jeunes gens en santé et laissant mourir à petit feu des personnes âgées qui n’ont plus aucune qualité de vie comme on en croise parfois dans les CHSLD?

Et pour vous, que représente Pâques? Donnerez-vous quelque chose? Si oui? Quoi?  Du chocolat, une signature, du sang, du temps, de l’amour, un organe?

Et peu importe vos réponses et vos croyances, que cela soit l’occasion pour vous de vous réunir et de chérir ceux que vous aimez et qui vous aiment.

 

Suivez-moi sur Twitter et sur Facebook!

Partagez cet article

Poursuivez votre lecture sur ces thèmes

Réagissez à cet article

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>