Cobrand – Nouvelles – General

Bernard Gauthier remporte le «Rambo show»!

Par le 28 février, 2014

Le désormais célèbre Bernard Gauthier, alias «Rambo», s’est présenté à la commission Charbonneau et, à la surprise générale, en a mis plein la vue aux juristes, avocats, journalistes et autres commentateurs médusés.

Il faut dire qu’une réputation bien établie de fier à bras précédait depuis des mois Bernard Gauthier. On l’imaginait bonasse, peu articulé, émotionnel au possible voire colérique. Et bien la surprise fut totale quand on a découvert un homme visiblement habile, bon orateur, respectueux et sans crainte. « Rambo » a réussi là où politiciens et grands ingénieurs ont échoué : il a témoigné avec un aplomb certain tout en plaçant les ouvriers qu’il défend au centre de son témoignage. Il les a rassurés tout en continuant de défendre leurs intérêts. Sur toute la ligne, Bernard Gauthier a gagné le « Rambo show ».

 Bernard Gauthier remporte le «Rambo show»!

Personne ne s’attendait à voir Bernard Gauthier afficher un tel aplomb devant la juge Charbonneau. (Source : radio-canada.ca)

Reconnu coupable de discrimination syndicale, l’homme est loin d’être un saint et il a causé de nombreux torts à une multitude de personnes. Il a été violent sur la Côte-Nord, a fait pleuré des entrepreneurs et intimidé lâchement d’honnêtes travailleurs. Il a été l’artisan central d’une culture d’intimidation et de discrimination qui a gangréné l’industrie de la construction dans cette vaste région du Québec.

Mais tout ça n’a pas paru cette semaine. Pire, Bernard Gauthier ne s’en est pas caché, mais il a su trouver des explications qui, sans satisfaire la juge Charbonneau et le commissaire Lachance, ont grandement résonné auprès des travailleurs et de la population québécoise. Et ce n’est pas peu dire ! La brute qu’on attendait a exposé un côté humain qu’on ne lui soupçonnait pas. Je ne dirai pas que l’homme est charmant, mais il est arrivé grandement préparé et a été en total contrôle du message qu’il voulait livrer.

Bernard Gauthier n’a ni plus ni moins qu’utilisé la tribune offerte par la grande messe Charbonneau pour s’adresser directement aux gens qu’il représentait jadis. On a découvert un leader naturel, quelqu’un que les ouvriers n’hésiteront jamais à suivre. On comprend aujourd’hui un peu mieux pourquoi le soutien qu’ils lui portent est total. En dépit des ses « méthodes » violentes, Rambo ressemblait plus à Robin des Bois qu’au tortionnaire qu’on attendait.

Contrairement à de nombreux autres témoins précédemment entendus, Bernard Gauthier a étalé une mémoire aiguisée. Pas de trou noir cérébral, pas de blanc de mémoire, aucune hésitation, le tout rendu dans un langage parfois direct, mais toujours précis et respectueux, une verve que même les plus grands leaders syndicaux de la province ne possèdent pas. Tout ça a fourni de l’aplomb à son témoignage et donné la curieuse impression qu’il avait le dessus sur des avocats minutieusement préparés pour le tailler en pièces.

Si ce témoignage n’efface en rien les crimes commis, on peut néanmoins être certain que Bernard Gauthier sera reçu en véritable héros à son retour sur sa très chère Côte-Nord. Le cirque attendu du « Rambo show » n’a jamais eu lieu et l’homme a gagné son pari, du début à la fin.

Devant pareille performance, on peut se demander où s’en allait vraiment la commission Charbonneau avec ce témoin qui était tout sauf récalcitrant. Pas d’écoute électronique, pas de révélations assassines sur l’homme dont on connaissait déjà les agissements qu’il n’a pas cherché à nier devant la juge. Si on cherchait à discréditer Rambo en l’humiliant sur la place publique, l’échec est vraiment total. On se gardera une petite gêne pour ne pas applaudir sa prestation, mais reste que Bernard Gauthier a largement eu le dessus sur celle qu’il a appelé Mme la Présidente du début à la fin.

Et vous chers lecteurs, comment avez-vous trouvé la performance de Bernard Gauthier devant juge et avocats ? Vous a-t-il surpris par son aplomb et sa rigueur ? Échec ou réussite pour la commission Charbonneau ?

Suivez-moi et commentez sur Facebook ou Twitter

Partagez cet article

Réagissez à cet article

41 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>